Pages

2 déc. 2012

Nestlé Colombie : ACTION URGENTE. « Aidez-nous à rester en vie ! »

Appel urgent...Appel urgent...Appel urgent
des travailleurs colombiens de l'usine Nestlé en Colombie, menacés de mort par des mercenaires à la solde des multinationales.

Appel de la Direction du Syndicat de travailleurs Sinaltrainal
Les travailleurs et ex-travailleurs  de Nestlé et adhérents de Sinaltrainal, sommes menacés de mort. L’ultimatum [1] [fixé par les AUC, ndt] ordonnant d'évacuer l'usine Nestlé dans le Valle del Cauca expire le 1er décembre sous peine d’assassinats.

Travailleurs menacés de mort :
José Mauricio Valencia, Edwin Mejía Correa, Carlos Horacio García, Omar Rengifo, Wilson Riaño, Álvaro Varela, Fredy Sepúlveda, Onofre Esquivel, Pedro Nel Taguado, Julio López, Rafael Esquivel, Edgar Páez, Fabio Olaya, Alfamir Castillo, Javier Correa, Carlos Olaya, Álvaro Vega, Wilson Saenz, Diego Rodríguez.

Il ne reste que très peu de temps, aidez-nous s’il vous plaît à rester en vie, et à SINALTRAINAL de pouvoir encore exister en tant que syndicat chez Nestlé et comme alternative de rassemblement des travailleurs du secteur agroalimentaire national en Colombie.

Adressez rapidement un signal fort au gouvernement colombien en exigeant qu’il nous garantisse la sécurité et la vie, qu’il impose la direction Nestlé de condamner les menaces de mort et qu’elle exige des groupes paramilitaires de ne plus se mêler des conflits entre ouvriers et patrons dans cette multinationale.

Le 27 novembre 1988, la société Nestlé a payé pour que le quotidien, El Tiempo de Bogota, publie le communiqué : "Un groupe lié au syndicalisme anarchiste extrémiste a bloqué et envahi notre usine dans la nuit du 25 novembre…". Exigeons aujourd’hui qu’elle paye pour un nouveau communiqué de presse dans lequel elle réclame le respect de notre vie.

Nous ne voulons pas que l’on nous assassine comme cela est arrivé aux camarades HECTOR DANIEL USECHE BERON, LUCIANO ENRIQUE ROMERO MOLINA, HARRY LAGUNA TRIANA, ALEJANDRO HERNÁNDEZ et aux autres 9 travailleurs et ex-travailleurs de la multinationale Nestlé en Colombie.

ASSEZ DU TERRORISME contre Sinaltrainal !

Veuillez adresser, s’il vous plaît, votre condamnation à :

Sr. Paul Bulcke, Nestlé Chief Executive Officer, ceo.information@nestle.com

Sr. Manuel Andrés k., Presidente de Nestlé de Colombia S.A., manuel.andres@co.nestle.com

Sr. Juan Manuel Santos Calderón, Presidente de Colombia, secretaria.privada@presidencia.gov.co

Sr. Angelino Garzón, Vicepresidente de Colombia, contactovicepresidencia@presidencia.gov.co

Trad.Jilata
Publié le 1er décembre 2012 par Sinaltrainal -Syndicat National des Travailleurs du Secteur Agroalimentaire en Colombie

[Ceux que les mercenaires des Autodéfenses Unies de Colombie (soi-disant dissoutes) appellent "les communistes fils de putes" sont en vérité des travailleurs et des syndicalistes qui défendent leur gagne-pain dans les entreprises en Colombie. Les "actes terroristes" comme ils l'écrivent, sont les manifestations de protestations de ces mêmes travailleurs. Les groupes et organisations paramilitaires en Colombie ont assassiné quelques 775 militants et enseignants depuis 2002 pour avoir défendu leur emploi et leur salaire, leur condition sociale et le droit de militer dans l'entreprise pour un avenir meilleur. Nous sommes en 2012 et cela continue en Colombie adhérente à la CPI (depuis 2002) sans que les autres pays impérialistes adhérents ne s'en émeuvent. ndt]
1- Tract des mercenaires de l'AUC menaçant ouvertement de mort et en toute impunité, les travailleurs en grève dans l'usine de Nestlé en Colombie:
Original

Traduction
Trad.Jilata
Source: "AUC anuncian Diciembre negro para la CUT–SINALTRAINAL"
Publié par Sinaltrainal